Fiche d'élevage Acheta Domestica

I/ Description :

            Le grillon domestique (Acheta domesticus) est un arthropode d’Europe occidentale. Comme son nom l’indique, il vit également dans les habitations.
Il s’agit d’un insecte d’environ 1,5 cm, allant jusqu’à 2 cm pour les femelles, dont le corps est prolongé par un oviscapte, l’organe de ponte.
De couleur brun clair à brun foncé, souvent plus sombre sur la tête. Il possède de petites ailes qui ne lui permettent pas de voler, et qui sont couvertes par des élytres. C’est grâce à ces élytres que les mâles stridulent (chantent).
Espèce principalement diurne, les mâles chantent malgré tout beaucoup la nuit. C’est une caractéristique à prendre en compte car ce chant peut déranger les éleveurs.
En tout, le grillon domestique vit environ 4 à 6 mois à bonne température (aux environs de 25-30°C), dont 2 à 3 mois au stade adulte.

 

II/ Diphormisme sexuel :

 

 

 

 

 

Les femelles se distinguent des mâles par la présence d'un oviscapte, tube long et fin (de 0.5 à 1 centimètre)  à l'arrière de l'abdomen qui sert à déposer les œufs dans le sol.

 

III/ Maintenance :

1)    Le bac d’élevage :

Cela peut-être n’importe quel récipient même s’il est plus pratique d’utilisé un petit terrarium, une cuve d’aquarium hors d’usage, ou tout simplement une boite en plastique (type fauna box par exemple) dont les dimensions sont d’environ  60*30*20 centimètres pour le bac principal donc pour les grillons adultes.

Evidement on utilisera un bac d’élevage par tranche d’âge du grillons (adultes, sub-adultes -> pas forcement obligatoire mais tout de même mieux, micro grillons) ce qui évite considérablement le cannibalisme.

 

 

 

Un type de bac d’élevage

 

2)    Le substrat :

Il doit être réduit au plus strict minimum pour que les femelles ne pondent pas hors des zones spécifiques. Des feuilles de papier essuie-tout ou du papier journal fera tout à fait l’affaire et cela juste pour faciliter le nettoyage du bac.

 

3)    Les cachettes :

Le grillon est un insecte qui aime bien se cacher, il faudra donc que ces cachettes soit nombreuses. En générale on utilise des boites à œufs vides néanmoins tout support en carton créant des cachette peut être utilisé (type boite de médicaments vide, emballage chiffonné), et même des emballages en polystyrène peuvent constituer de très bonne cachettes.

Il faudra ensuite empiler les différentes pièces pour créer un véritable labyrinthe de cachette pour les grillons. On évitera le papier car celui-ci s’humidifie très vite avec les déjections des grillons.

 

4)    La chaleur

Il est indispensable d’avoir de la chaleur pour que les grillons s’alimentent naturellement et se reproduisent. Bien qu’un élevage de grillons sans lumière et chaleur (donc à température ambiance environ 20°C) ne les tuera pas mais les transformera tout simplement en insectes à manger sans aucune pontes : ce que l’on appelle la photopériode participe au processus de reproduction.

Il faudra donc arriver à une température dans le bac d’élevage à 25-27°C avec un spot chauffant (15-20w), environ 12-14h par jour.

A noter que certains éleveurs laissent allumer la lampe 24h/24 afin d’augmenter le rendement.

 

5)    Les pondoirs

Pour remplir notre objectif, c’est-à-dire que les femelles doivent pondre, il nous faut des pondoirs adaptés.

Les pondoirs seront faits de petites boites translucides 10*10*6 centimètres qui servent à la vente des grillons par exemple, remplies de vermicules ou de tourbe que l’on humidifiera sans excès.

Par contre la présence de sable n’est pas favorable à l’éclosion des œufs, celui-ci ne permet pas aux œufs de respirer et il ne retient pas l’humidité nécessaire à l’éclosion.

On placera par-dessus des pondoirs une grille type moustiquaires ou métalliques, à même la tourbe/vermicule. Il faudra aussi que les mailles sont dimensionnées pour que les femelles puissent passer leurs oviscaptes sans pouvoir ensuite avoir accès aux œufs.

Car il faut savoir que les grillons sont cannibales et particulièrement friands des œufs, ils n’hésiteront pas à les déterrer pour les manger. Et aussi il faut aussi dire que si leur alimentation venait à être insuffisante, ils se dévoreront entre eux.

Ils devront aussi être à côté de ce qui sert de cachette pour que les grillons y aient accès en les utilisant comme passerelle.

 

Il faudra retirer les pondoirs tous les cinq jours et les remplacer par de nouveau. Les pondoirs retirés du bac devront être placés dans un incubateur. On ne les laisse pas plus longtemps autrement les femelles se désintéresseront et le rendement des pontes diminuera.

 

 

 

 

Retrouver ici l’intérieur d’un bac d’élevage avec un pondoir, des cachettes, un capuchon avec un coton imbibé d’eau.

 

IV/ Alimentation

Les grillons sont omnivores et assez opportuniste on pourra donc varier leurs alimentations.

On pourra leurs donner comme aliments de base des aliments sec pour chiens et chats et des paillettes pour nourrir les poissons (pour un apport protéique indispensable pour éviter qu’il ne se mange entre eux).

On pourra y ajouter du son, des céréales et du lait en poudre (apport de calcium pour nos reptiles)

Pour ce qui est des végétaux on pourra tous les jours donner des feuilles de choux, de l’endive, du pissenlit, ainsi que des épluchures diverses. On pourra aussi ajouter un bon de fruit sec de temps en temps, de la pomme etc. (pour l’apport en vitamine)

On évitera la salade car celle-ci à un rôle inhibiteur sur la reproduction, ce qui va à l’encontre de notre objectifs de départ.

 

Pour ce qui est de l’hydratation, on peut mettre par exemple dans un bouchon de bouteilles avec un coton imbibé d’eau ou de lait. Mais il faut savoir qu’avec les fruits et légumes donner l’apport hydrique est logiquement suffisant. Cela reste à vous de voir.

 

Il faut aussi éviter l’humidité dans le bac car elle peut augmenter considérablement la prolifération de parasites et donc la décimation du groupe reproducteur. On prendra donc soin de déposer la nourriture dans un récipient que l’on peut retirer tous les jours pour le nettoyer.

 

Je vais vous proposer une petite mixture que l’on peut faire pour nourrir les grillons :

Il vous faut un bon robot, un couteau et quelques ingrédients indispensables. Ensuite, il vous faut un congélateur, car vous en aurez fait en telle quantité qu'il vous faudra stocker tout ça ensuite :

 

1 endive, 
100g d'épinards ou roquette ou frisée
100g de pousses de soja
1 carotte, 
1 navet, 
1 poireau
1/2 fenouil, 
un peu de chou

autres ingrédients
50 g de son
1 c. à soupe de pollen
2 c à soupe de lait en poudre
2 c. à soupe de carbonate de calcium


Après avoir haché les légumes, il faut les réduire au robot. Rajoutez ensuite dans l'ordre les autres ingrédients....toujours bien mélanger.
Utilisez ce dont vous avez besoin immédiatement, étalez le reste sur une feuille d'aluminium. Faites une galette d'1cm d'épaisseur, que vous prédécouperez ensuite en petits cubes de 2x2cms....puis mettez le tout au congélateur. Ensuite, il n'y a qu'à piocher dedans au fur et à mesure. La pâtée décongelée sèche au lieu de moisir ce qui est d'un grand avantage

 

V/L’incubation

L’incubateur est en fait un récipient qui peut ce fermé (type caisse de rangement, la glacière etc.), équipé d’aérations sur le dessus si possible (à mailles types moustiquaire) autrement laisser le récipient entre ouvert (ce qui permet aussi de faire ruisseler l’humidité sur les parois et donc qu’elles ne tombent pas sur les œufs) et chauffé par une ampoule de 15 à 20W.

On placera à mi-hauteur grâce des pots en plastique (pour fleurs par exemple) une grille pour supporter les pondoirs. Et on pourra si ce n’est pas une glacière mettre sur les parois du polystyrène pour bien isoler le tout.

La température interne doit être de 27 à 30°C combinée à une humidité de 70 à 80% que l’on obtiendra en mettant de l’eau dans le fond du récipient et en pulvériser tous les jours sur le substrat.

Dans ces conditions les œufs (minuscules bâtonnets blancs aux extrémités arrondies) écloront au bout de 10 à 14 jours.

On pourra avant de mettre les pondoirs dans l’incubateur le recouvrir de bas en nylon pour éviter que les nouveau-nés ne s’enfuient et meurt noyer.

Un fois les premiers grillons sortis, on pourra placer le pondoir dans le bac préparé pour les micros-grillons en enlevant le bas de nylon. Nous serons donc sur de récupéré les dernier à éclore.

 

VI/ Les micros Grillons

1)    Bac d’élevage

Un bac d’élevage pour micro grillons est le même que pour les adultes, si ce n’est que l’on ne met pas de pondoir. Au niveau de la température ce sera de l’ordre de 25°C.

 

 

 

 

Bac d’élevage pour les micros grillons

 

 

 

Voici l’intérieur de cette même boite : le pondoir sorti de l’incubateur avec une passerelle qui va permettre aux micros grillons d’en sortir, des paillettes de poissons pour la nourriture, un coton imbibé d’eau, et la cachette.

 

2)    Alimentation

On privilégiera le son et les paillettes pour poisson (daphnies) dont ils raffolent. On pourra aussi leurs donner à boire à l’aide d’épluchures de pomme de terre et des feuilles de choux ou d’endives.

On évitera les fruits, car leurs jus sucrés risqueraient de coller les micros-grillons et donc de les tuer.

 

3)    Croissance

Il faut compter environ un mois et demi à environ 25°C pour que les micros-grillons deviennent un jeune adulte (formation des ailes à la dernière mue).

A titre de comparaison avec un bac chauffé à 20°C, il faudrait 3 mois pour obtenir des grillons adultes.

 

4)    Changement de bac

On changera les micros-grillons de bac, pour passer dans le bac des sub-adultes voir adultes s’il n’y a pas de bac intermédiaire, lorsque c’est dernier auront effectué leurs dernière mue c’est-à-dire l’apparition des ailes.

 

Référence :

-          Connaissance personnel

-          http://forum.tanalahy.com

-          http://fr.wikipedia.org/wiki/Acheta_domesticus

-          http://www.le-monde-des-reptiles.com/

-          http://www.reptilis.org/elevage%20grillons.htm

-          http://reptil-sud-est.forumactif.net/t82-acheta-domesticus-grillons-domestique

-          Livre : Conseils d’élevage du caméléon calyptratus, Charles Delvaux, Edition Charles Delvaux, p52 à 58, 2005

 

© FOURNIER Maxime, Pseudonyme Choky, 2011

Je vous donne ici même cette fiche d'élevage en pdf à télécharger : fiche-elevage-grillons-domestique.pdf fiche-elevage-grillons-domestique.pdf

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site